Critique Cinéma : Hors les Murs

Hors les Murs est le premier film de David Lambert, présenté à la semaine de la critique au Festival de Cannes.

J’ai été voir la seconde projection du film au festival, en présence de l’équipe. A la fin du film il y a eu une standing-ovation et des applaudissements pendant plus de 5minutes.

Synopsis : Paulo, un jeune pianiste, rencontre Ilir, un bassiste d’origine albanaise. Aussitôt, c’est le coup de foudre. Du jour au lendemain, Paulo quitte sa fiancée pour s’installer chez Ilir. Le jour où ils se promettent de s’aimer pour la vie, Ilir quitte la ville et ne revient plus.

Casting : Guillaume Gouix, Matila Malliarakis, Mélissa Désormeaux Poulin, David Salles

Il y a des films comme ça où on n’en attend rien mais où on sent d’avance qu’il va peut être nous surprendre.

Après une file d’attente de 1h devant la salle de la Semaine de la Critique, sous la pluie, les portes s’ouvrent enfin. La salle est pleine, le casting est là, le film est présenté tout le monde vient sur scène et enfin tout commence.

Hors les Murs raconte l’histoire d’un jeune homme qui tombe amoureux d’un autre, comme ça sans prévenir il va débarquer chez lui et commencer la romance. Pourtant le second, Ilir, doit quitter la ville pour quelques jours… il ne revient pas et Paulo (le premier) se rend compte qu’Ilir est en prison!

Le film suit l’évolution de ce jeune homme, sa relation précédente, sa nouvelle rencontre, ses envies d’attentions. Le sexe est évoqué sans tabou sans pourtant être montré à l’écran.

Au casting on retrouve Guillaume Gouix pour lequel j’ai une affection particulière en tant qu’acteur et réalisateur. Il joue Ilir, le jeune arménien qui devient si faible en présente de Paulo, joué par Matila Malliarakis un jeune homme très talentueux qu’on découvre.

Le film aborde divers sujet, dont l’homosexualité bien sûr, mais d’un ton très naturel, très plaisantin parfois. Il n’y a pas de message, pas de leçon de morale juste un bout de leur vie. Juste cette belle histoire entre deux hommes aux profils différents qui s’aiment plus que tout. Pas tire larme, pas trop émouvant, juste ce qu’il faut. Hors les Murs dépeint une relation amoureuse qui subit des hauts et des bas.

La photographie est très belle, la BO accompagne parfaitement l’histoire. On n’est dans le juste partout en fait ce qui change beaucoup. Il n’y en a pas trop et on ne manque de rien.

Hors les Murs est une surprise réelle, un film au ton juste avec des acteurs excellents. Un très beau travail sur la photographie aussi. Pour un premier film c’est une vraie réussite.

Ma note : 9/10

Film vu dans le cadre du Festival de Cannes. Retrouvez moi tous les jours sur : http://live.orange.com avec Orange.

Bande Annonce :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.